dimanche 4 décembre 2011

Rencontre avec Barroux - Auteur pour la jeunesse mais pas seulement...

Vous savez quel est mon prénom ? ... Et bien je n'en ai pas. Je suis Barroux, juste Barroux, auteur pour la jeunesse. 
Lors du Salon de la littérature pour la Jeunesse de Montreuil, dans cette librairie géante, j'ai pu m'incruster (car oui les rencontres sont réservées en priorité aux groupes scolaires...) à une rencontre entre les élèves d'une classe de 6e et l'auteur-illustrateur Barroux. 
Pour préparer cette rencontre, les élèves avaient lu avec leurs enseignants On les aura! Carnet de guerre d'un poilu. (Seuil) Un livre que j'avais feuilleté en librairie. Il m'intriguait. Je fus contente de tomber par hasard sur cette rencontre pour écouter les jeunes adolescents discuter avec l'auteur. 

Les questions fréquentes: 
C'est vraiment vrai que vous avez trouvé le cahier du poilu dans une poubelle ? 
La réponse est oui. J'ai découvert ce cahier d'écolier aux pages, qui commençaient à s'effriter, âgé de presque 100 ans, sur un trottoir au milieu de vieux magazines des années 50. 

Vous les connaissez le type dont vous racontez l'histoire ? 
Non, pas vraiment. J'ai vécu avec lui pendant 2 ans dans ma tête, je me suis créé une histoire, j'ai gambergé. Mais pour le connaître je n'ai que ses écrits qui sont retranscrits à l'identique dans le livre. 

Pourquoi vous avez pas laissé le cahier dans la poubelle ? Pourquoi vous avez eu envie d'en faire un livre ? 
La première chose,  que j'ai faite lorsque je l'ai trouvé dans sa boîte en carton, fermée par une simple ficelle, a été de rentrer chez moi et de le montrer à mes enfants. Un témoignage de presque 100 ans, c'est impressionnant. Puis le cahier est resté sur une étagère. Je ne l'ai pas oublié. J'y ai pensé. Mais je ne savais pas trop quoi en faire. Ca a gambergé là-haut dans ma tête et j'ai eu envie de retranscrire les écrits de ce poilu. Cette histoire croisée par hasard, un heureux hasard, mais bizarre aussi. Je n'aurai pas du être là, à ce moment-là. 

Merci à Barroux de m'avoir laissée assister à cet échange. 

Ce livre est magnifique sur les plans historique et esthétique. Ce n'est pas une BD. Ce n'est pas un album. Ce n'est pas un roman. L'auteur parle de roman graphique. Il y a du texte à lire. Les vrais mots d'un poilu. Il y a des illustrations. Du noir et blanc pour retranscrire l'angoisse et la dureté d'un soldat par temps de guerre. Un témoignage vieux de 100 ans, qui ne fait pas du tout son âge. Ce roman graphique permet de (re)découvrir la guerre de 14-18. Pour la jeunesse, mais pas seulement. À découvrir et à lire dès que possible. 

Parce que j'aime les podcasts, voici un lien vers une émission consacrée à ce livre dans Zoom Culture sur France Info:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire