mercredi 11 mai 2011

Lettres à plumes et à poils - Philippe Lechermeier et Delphine Perret

Lettres à plumes et à poils
de Philippe Lechermeier et Delphine Perret
Thierry Magnier, Avril 2011.

Lorsque je passe un WE ou des vacances quelque part, peu importe le lieu si ce n'est que ce n'est pas chez moi, je ne peux pas m'empêcher d'entrer dans une librairie et de m'acheter un livre "pour l'occasion".
L'air de la mer m'a fait choisir récemment ce petit livre (je dirai 12x12cm), qui est un recueil de lettres. Il y a cinq animaux écrivains avec cinq histoires différentes. A chaque fois, le lecteur n'a accès qu'aux lettres envoyées par le personnage principal, et pas aux réponses. Elles sont sous-entendues dans la nouvelle lettre envoyée, lorsqu'il y a des remerciements ou des explications sur les événements qui ce sont déroulés entre l'envoi des différentes lettres. L'auteur joue sur les traits caricaturaux des animaux et sur les jeux de mots., liés aux animaux. Par exemple, le corbeau perd un fromage, qui sera récupéré par le renard. Les poulets représentent des gendarmes.
J'ai tellement aimé ce recueil, que je vous donne mon avis pour chaque histoire.

- Lettres du renard à la poule
Dans l'idéal, le renard veut manger tous les volatils de la basse-cour. Il met en place une stratégie, qui consiste à demander la main de sa fille à Mme la Poule, et à la convier avec de nombreux amis à la noce. Ce que j'ai préféré dans cette histoire, est l'ambiguïté entre les champs lexicaux de l'amour et de la voracité. En voulant passer pour le gendre idéal, le renard énumère ses qualités. 
Et puis, c'est un vrai travail que d'entretenir des crocs comme les miens, ça prend un temps fou, vous n'y songez même pas. Pour que mes dents soient bien blanches, sans caries, je les brosse trois fois par jour et je vais régulièrement chez le dentiste afin qu'elles brillent comme la lame d'un couteau bien aiguisé.
Chassez le naturel il revient au galop. Il y a de l'humour à tous les paragraphes. Il faut lire entre les lignes. On a envie de souffler à la poule, qu'elle se fait avoir. Mais... Je laisse découvrir la fin qui ne manque pas de piquant. 

-Lettres de la fourmi à sa reine
Le ton change du tout au tout. C'est ce qui surprend dès le début. L'auteur a donné des tons différents à l'écriture des lettres. On aurait pu craindre un ennui au fil des lettres, ce n'est pas du tout le cas. Une fourmi, animal réputé travailleur, demande à sa reine un peu plus de considérations sur ses conditions de travail... LEs ennuis commencent !

- Lettres de l'escargot à la limace
Un morceau choisi:
Je suis tombé sur votre photographie en feuilletant un catalogue de graines pour le jardin. Depuis, ma vie est toute bouleversée. J'ai du mal à décrire ce que j'ai ressenti, c'est la première fois que cela m'arrivait, une agréable sensation de légèreté en même temps qu'une douloureuse envie de vous serrer entre mes glandes muqueuses.
Et c'est comme ça, du début à la fin. J'adore!

- Lettres du cochon d'Inde qui voulait changer de nom
J'ai moins apprécié cette histoire. La requête du cochon d'Inde est un peu futile, et le nom qu'il voudrait avoir pour remplacer "cochon" n'est pas forcément mieux à mon goût. Bref, celle-ci est l'histoire que j'ai le moins aimée sur les cinq.

- Lettres du corbeau aux poulets
Tout naturellement, le corbeau écrit des lettres anonymes pour dénoncer ses voisins, et les poulets (auxquels le corbeau s'adresse comme à des volatils du poulailler) jouent le rôle de policiers. Les références aux relations de "bon" voisinage entre humains pullulent.
L'ouvrage se finit en beauté, une bonne impression du début à la fin.
Le hasard fait bien les choses, je ne regrette pas du tout, mais alors pas du tout, du tout d'avoir acheté ce livre. Je vous le recommande même chaudement.
 J'ajoute un dernier point positif: les illustrations de Delphine Perret qui accompagne très bien le texte. Il y a de la suggestion, mais pas de révélation sur les jeux mots avant la fin de l'échange épistolaire.

3 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Ce roman vient de recevoir le prix Tam-Tam 2012^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces histoires méritent amplement ce prix. Je suis contente de ce choix !

      Supprimer