vendredi 31 octobre 2014

Des enfants qui regardent un avion passer - Guerre 14-18

Deux livres, qui attendaient sur mon bureau que je parle d'eux, 
Deux livres, que j'ai lus sans faire de lien, à part celui de la Première Guerre Mondiale, 
Deux livres, que j'ai sortis de leur pile, pour les prendre en photo, et ...

Deux livres, qui ont des couverture étrangement ressemblantes, 
Deux livres avec des jeunes garçons qui regardent un avion passer ... Pur hasard ? Référence à une photographie célèbre, ou à une publicité que je ne perçois pas ? 
Deux livres, qu'en fin de compte, j'associe aujourd'hui. 



Mon père est parti à la guerre
de John Boyne
Gallimard Jeunesse, 2014. 

Quatrième de couverture: 
28 juillet 1914. Le jour où la guerre éclate, le père d'Alfie promet qu'il ne s'engagera pas. Et rompt sa promesse le lendemain. Quatre ans plus tard, Alfie ignore où il se trouve. Est-il en mission secrète comme le prétend sa mère ? Alfie veut retrouver son père. 
La Première Guerre mondiale vue à travers le regard d'un jeune garçon. Un aventure bouleversante.

Un roman qui m'a touché, car je ne savais pas que le sujet des troubles psychologiques, au retour de la Première Guerre mondiale, était tabou en 1918. J'ai ressenti l'angoisse du garçon, face à l'ignorance. Il veut savoir ce qu'il est advenu de son père, pourquoi ne lui dit-on rien ? 
Je ne vous dirai pas pourquoi, mais les retrouvailles ont un goût amer. 

Un roman à lire dès le collège, avant je trouve que c'est difficile, ou alors avec un adulte derrière prêt à répondre aux questions que le roman aura suscitées, car il peut y avoir. Ce qui n'enlève rien au fait que ce texte est plein d'émotions et d'une grande justesse. 

*********************************

On nous a coupé les ailes
de Fred Bernard & Émile Bravo
Albin Michel Jeunesse, 2014.

Quatrième de couverture : 
"Je hais les tranchées, elles remplacent les champs de mon enfance. Mais il y a les avions, Maman. Je m'enivre de leurs vrombissements. C'est à la fois terrible et merveilleux, ce boucan et leurs dessins dans le ciel. Je suis promu au grade de brigadier, Maman. Pour mon "sang-froid et mon courage". On parle d'un million de morts. Je ne peux pas le croire... Comment faire pire ?"
Entre août 1899 et juin 1918, des lettres et des souvenirs d'enfance racontent les espoirs brisés d'un tout jeune homme, un parmi tant d'autres, happé dans l'enfer de la guerre.

Un album pour les grands, qui ont envie de lire une histoire sur la Première Guerre mondiale, mais qui ne sont pas forcément attirés par un gros roman, comme c'est le cas pour le premier livre présenté. Il y a des illustrations et des photos des avions réalisés par ce soldat, dans les tranchées. On hésite entre journal intime, et lettres écrites à sa mère, mais peu importe, ce qui attire, ou au moins ce qui m'a plu, c'est cet aspect récit personnel, cet attachement à la réalité. 
On est aux côtés du soldat, dans cet enfer, jusqu'au cou ... 

Et vous, qu'avez-vous lu sur la Première Guerre mondiale, parmi les publications jeunesse ? 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire