lundi 6 octobre 2014

Oublier Camille ... Impossible

Un roman, lu comme ça, mais que l'on n'oublie pas ...

Un roman que j'ai commencé comme ça, un soir en rentrant du travail, 
Un roman que j'ai commencé comme ça, car je ne voulais pas m'occuper du dîner, 
Un roman que j'ai commencé comme ça, et que je n'ai pas lâché avant de l'avoir fini. 

Pour un livre, on peut faire comme la lessive, et dire qu'il est petit mais costaud  ?
Pour un livre, on peut dire qu'il est dur, mais plein d'amour ? 
Pour un livre, on peut dire qu'il m'a fait trembler et frissonner ? 

Là maintenant, j'ai envie de comparer les parents, qui disent pour les dents de lait
"C'est pas grave, si elle est beaucoup cariée, elle va tomber"
et ceux qui pourraient affirmer qu' 
"Un chagrin d'amour d'adolescent, c'est pas grave, ça va passer"

Mais NON ! Dans un cas, comme dans l'autre, il faut s'en occuper. Ça n'aura pas beaucoup d'effet sur la carie, mais pour le reste, on peut commencer par lire ... 

Oublier Camille
de Gaël Aymon 
Actes Sud Junior, 2014. 

Quatrième de couverture: 
"Elle est là. Elle a sûrement dû sécher les cours pour arriver à l'heure devant mon lycée. Je sais qu'elle sait que je l'ai vue mais je ne lui accorderai pas un regard. Elle, elle n'est même pas capable d'essayer de me retenir. Je ne veux pas savoir si elle est triste ou bouleversée. C'est fini, tu peux crever ! Tu m'aimes encore ? Alors, j'espère que ça te fera mal. J'ai décidé de t'oublier."
Yanis est fou amoureux de Camille. Mais "assurer" avec une fille, prendre l'initiative, agir, c'est plus facile à dire qu'à faire. Devenir un homme, oui, mais quel homme ? Paralysé par le doute, Yanis est tenté d'esquiver, puis de fuir... pour oublier Camille. Au risque d'être rattrapé par ses sentiments. 

C'est donc une évidence, je le recommande aux adolescents, sans aucune hésitation.

Ce que j'avais lu et aimé de Gaël Aymon 

Ce que j'en avais dit ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire