samedi 8 juin 2013

La chaise de Peter et Une chanson pour l'oiseau

Le titre aurait pu être ...

Comment faire du neuf avec du vieux ? 
ou 
Comment trouver des merveilles ailleurs ? 
ou 
Comment est-ce possible, qu'il n'y ait pas eu d'édition française plus tôt !?!

Voici la présentation de la collection Cligne Cligne, par l'éditeur Didier Jeunesse :
Des merveilles de la littérature pour la jeunesse, méconnues du public francophone, chinées au quatre coins du monde par Loïc Boyer et réédités par Didier Jeunesse. L'opportunité d'une renaissance pour des albums patinés par le temps et verts comme le printemps ! 
Dans cette collection, j'ai lu...

La chaise de Peter
d'Ezra Jack Keats
Didier Jeunesse, 2013.
Édité pour la première fois aux États-Unis en 1967.


Peter joue comme à son habitude, il ne prend pas garde au bruit qu'il fait, comme à son habitude. Mais cette fois maman lui rappelle, qu'il y a désormais un bébé à la maison, et qu'il va devoir être plus silencieux. 
Peter se rend compte que la petite Susie, lui a pris son lit, et qu'il a même été repeint en rose. Vite, il prend sa petite chaise qui doit subir le même sort et s'échappe. Mais lorsqu'il décide de s'asseoir dessus, pour empêcher quiconque voudrait lui prendre, il se rend compte, qu'elle est devenue trop petite pour lui. Il faut se rendre à l'évidence, il a grandi. Cet objet, même s'il l'aime bien, il doit s'en séparer. Il sera plus utile à sa soeur. Pour finir Peter aide son père à peindre la chaise en rose. 

J'aime, même si on se rend compte à cause de ça, que le livre n'est pas si récent: 
- Le chien de Peter est un teckel. Je me souviens que l'on en croisait plus souvent lorsque j'étais plus petite, ce qui n'est plus le cas. Y a-t-il une mode pour les races de chiens ? 
- Les papiers-peints de la pièce principale et de la chambre de la petite soeur, à carreaux et avec des grandes fleurs ... quoique ça a tendance à revenir à la mode...

************************************

Une chanson pour l'oiseau
de Margaret Wise Brown et de Remy Charlip
Didier Jeunesse, 2013. 
Édité pour la première fois aux États-Unis, avec ce binôme auteur/illustrateur en 1958. 


Il est question de la mort et du deuil. Il est question de la vie qui passe. 
Un album, dont le texte m'a touché. Un album poétique, sur la mort inévitable, mais aussi sur l'hommage que l'on peut faire au défunt. 

Par contre je n'ai pas accroché avec les illustrations de Remy Charlip. 
Auraient-elles moins bien traverser les années, que celles du premier album cité ? 

Pour avoir un avis différent, sur ces deux livres, je vous conseille un blog qui appartient au collectif À l'ombre du grand arbre, Méli-mélo de livres, à lire ICI

Pour aller plus loin...

La chronique de Sophie van der Linden sur le livre Une chanson pour l'oiseau : PAR-LÀ
Le site de Cligne Cligne Magazine, avec qui Didier Jeunesse co-édite ces deux albums: PAR ICI 
Un autre livre récemment édité en français, mais dont la publication originale date un peu... 1962...Encore une fois, comment faire du neuf ici, avec du vieux d'ailleurs !  Il s'agit de :

Livres ! 
écrit par  Murray Mc Cain
illustré par John Alcorn
Collection Autrement Vintage
Autrement Jeunesse, 2013. 
Dedans il est question de livres et de lecture. J'ai toujours aimé les livres qui parlent d'eux-même, de leurs faiblesses et de leurs talents ! Les couleurs sont vives, les mots s'entrelacent. Il y a un réel travail sur l'utilisation de différentes polices de caractères et sur la mise en page. Un livre qui se lit en picorant, en savourant. Un livre que l'on prend, que l'on repose, puis vers lequel on revient. 

Mots Mots Mots ! Mets-les tous ensemble et te voilà en train de lire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire