mardi 28 avril 2015

Talents Hauts, j'ai lu 2 autres romans, et j'ai aimé ça !

Il y a peu j'avais lu deux romans des éditions Talents Hauts, 
Je n'avais pas été convaincue,
Pour moi, la cause féministe avait pris le pas sur la fiction. 
J'avais perdu le fil, je n'avais pas apprécié la fin de ma lecture. 

Je n'aime pas rester sur de mauvaises impressions, alors j'ai décidé de lire d'autres romans des éditions Talents Hauts. Hors de moi, un autre roman de la collection Ego, comme Coup de Talon. Le rêve du papillon noir destiné à la même tranche d'âge que Le mystère du cinématographe

Deux autres romans pour me faire une nouvelle opinion. 
Deux romans qui m'on énormément plu,
Deux romans, avec des jeunes femmes, encore, mais cette fois je me suis attachée à elles jusqu'au bout, et j'aurai bien aimé continuer et en savoir plus, 
Deux romans qui me font dire, qu'il faut persister chez Talents Hauts, même s'il peut y avoir quelques déceptions dans les piles de livres de cet éditeur. 

Hors de moi
de Florence Hinckel
Talents Hauts, 2014.

Quatrième de couverture:
Je me souviens qu'il était beau, même que Chloé et Sabrina en bavaient de jalousie quand il a été avec moi, rien qu'avec moi, ce soir-là, qu'il me mangeait toute crue de son regard rieur déjà même avant de m'embrasser et que je ne mourais que d'une envie à ce moment-là, une envie toute bête, passer mes doigts dans ses cheveux aériens. Après seulement j'ai eu envie de l'embrasser, coller mon sourire sur le sien, le toucher, tout découvrir. Jamais je n'ai eu une curiosité pareille, une telle faim de savoir et ressentir.
Il y a Sophie et son souvenir, qu'elle veut garder présent, avec elle, tout le temps, au point d'en oublier le lycée, ses amis, son corps. Elle ne parle plus. Les mots prononcés pourraient laisser filer des morceaux de souvenirs. Elle veut tout garder. Déjà, qu'elle ne sait pas son prénom, alors elle doit réussir à garder tout le reste. Mais jusqu'à quand peut-elle tenir ?

*****************************************

Le rêve du papillon noir
d'Anne Thiollier
Talents Hauts, 2014.

Quatrième de couverture: 
Pour échapper à un mariage forcé, Lumière du Matin fuit son village et sa famille. Elle affronte les mille dangers qui menacent une fille dans un pays en guerre, se mêle à une équipe de rustres ouvriers qui lui volent ses cheveux, franchit les rapides du Yang-Tsé en furie. Elle croise la route de maître Liang, peintre, poète et philosophe, qui va lui enseigner la calligraphie et l'aider à trouver sa place dans une Chine en pleine mutation. 

Plongée dans une famille chinoise des années 30.
Plongée dans la vie d'une jeune fille, qui a peu d'emprise sur sa vie.
Plongée dans un autre temps, un autre lieu, une autre vie.
Plongée ailleurs pour se rendre compte, que certains choix sont difficiles, mais nécessaires pour aboutir à ce que l'on souhaite.

Une rencontre appréciée. J'avais envie d'être aux côtés de Lumière du Matin et du maître Liang, pour observer la nature, ramasser des herbes, apprendre à tenir le pinceau.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire