jeudi 14 mai 2015

L'invention de Hugo Cabret - Coup de coeur de ce matin

Le coup de coeur, lu  ce matin, 
Une lecture faite dans un bon bain chaud, pris ce matin,
Un roman conseillé lors du dernier Club des lecteurs adultes de littérature jeunesse et ado, 
Un roman que je vous conseille vivement, pour le texte et les images. 

L'invention d'Hugo Cabret
de Brian Selznick 
Bayard Jeunesse, 2012. 
Deuxième de couverture: 
Hugo Cabret est orphelin. Son oncle l'héberge dans les combles de la gare dont il est chargé de régler les horloges. Or, le garçon a une obsession: achever de réparer l'automate sur lequel son père travaillait avant de mourir dans l'incendie du musée où il était employé. Hugo est persuadé que cet automate a un important message à lui délivrer...
Une fillette amoureuse des livres, un vieux marchand de jouets, hargneux, une clé volée, un dessin mystérieux, un précieux carnet de croquis forment les rouages de cette fascinante énigme. 
Le roman commence à 21 doubles-pages de dessins, comme autant de plans cinématographiques pour lancer l'énigme d'un film. Au fil de l'histoire, pour accélérer le récit ou pour suspendre le temps, l'auteur mêle ingénieusement des pages illustrées et le texte narratif. Il n'y a pas de redondance, il n'y a pas un auteur et un illustrateur. L'ensemble a une harmonie très pertinente. À la place de longues descriptions, on découvre des crayonnés noir et blanc. 

Ce choix de narration m'a énormément plu, d'autant plus que l'histoire tourne autour des débuts du cinéma, avec l'utilisation des automates et des mécanismes d'horlogerie. 

Encore une fois j'étais passé à côté d'un très bon roman. Merci à Blandine de me l'avoir fait découvrir. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire