jeudi 18 décembre 2014

Babakunde - Je partage son deuil

Babakunde 
d'Annelise Heurtier et Mariona Cabassa
Casterman, 2014.

Quatrième de couverture: 
Babakunde était l'homme le plus puissant de la tribu. Et si , par une nuit sans lune, une terrible silhouette venait rôder autour de la case de Babakunde ... pour bousculer sa vie à tout jamais ? 
Ce que j'ai envie de dire en premier, est qu'il beau, très beau. Les couleurs sont vives, les personnages sont représentés un peu en dehors de l'environnement. On ne sait pas trop où se situer. Là, mais partout aussi. L'histoire de Babakunde est universelle. Ne pas prendre le temps pour ses amis, lorsqu'ils en ont le plus besoin, leur offrir un cadeau à la place, c'est facile, mais ça ne fait pas tout. Babakunde s'en rendra compte à ses dépens. 

Le texte d'Annelise Heurtier adopte la forme du conte, pour emmener le lecteur, peu à peu dans sa réflexion, tout en délicatesse. J'ai eu un coup de coeur pour cet album. 
Et aujourd'hui tout particulièrement, je repense aux décès dans ma famille cette dernière année, et je me retrouve aux côté de Babakunde. 

"Il n'y a pas qu'un jour: demain, le soleil brillera."

Denis Cheissoux parle aussi très bien de cet album, dans l'émission L'as-tu lu mon p'tit loup ? , à (ré)écouter avec plaisir. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire