vendredi 26 septembre 2014

Le dernier livre du challenge #ValiseVide

Thomas Drimm 
La fin du monde tombe un jeudi
de Didier Van Cauwelaert
Le Livre de Poche Jeunesse, 2013. 

Quatrième de couverture: 
Dans une société sous contrôle total où le jeu règne en maître, un ado se retrouve détenteur d'un secret terrifiant, qui déchaîne contre lui les forces du Mal ... et celles du Bien. Tiraillé entre la femme de ses rêves et un vieux savant parano réincarné dans un ours en peluche, Thomas va découvrir, de pièges en rebondissements, l'exaltant et périlleux destin d'un super-héros à mi-temps. 

Lu en partie avec un très bon sandwich, dans un parc avec vue sur San Francisco... 
( On les avait achetés à Bi-Rite, le lien si jamais vous voulez l'adresse : ici)

Et pour la fin, j'étais dans le train de banlieue, qui m'emmenait à l'aéroport ... 


Entre les deux, je l'ai trainé avec moi, dans les rues de San Francisco, en me disant page après page, qu'il y aurait de la matière, quelque chose à se mettre sous la dent. Mais non ... je fus déçue. Adorant les récits de science-fiction, je suis ouverte à toute proposition de nouvelle société, à condition que le texte m'emporte dans ces lieux, et me fasse entrer dedans. 
Dans le cas de ce roman, l'idée de départ m'a plu, le fait d'avoir une vie régie par le jeu aussi, mais par la suite, je me suis ennuyée, avec comme une impression de tourner en rond. Il existe d'autres tomes à la suite de celui-ci, donc vous vous doutez que la fin est très ouverte, ce qui ne m'a pas satisfaite. 

Et vous l'avez-vous lu ? 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire