mardi 15 mai 2012

Cici Hérisson - d'après Qian Sima et illustré par Yi Wang

Cici Hérisson
d'après Qian Sima et illustré par Yi Wang
Éditions HongFei, 2009.
Collection Coeur vaillant


Il y a un peu moins de deux mois, la collection Coeur vaillant des éditions HongFei avait déjà été évoquée ici, avec le titre Mûres mûres. Les éditeurs avaient réagi à mon billet, peu enthousiaste, au sujet de la description de la collection, vous pouvez le lire dans son intégralité par-là. Même s'il est critique, ce billet m'a fait plaisir. Quel est l'intérêt de tenir un blog littéraire, de parler de livres, de donner son ressenti, s'il n'existe pas de discussions, d'échanges d'opinions ? J'avais qualifié Mûres mûres de pas si gnangnan, et pour moi l'expression "Conte minuscule, tout mignon, tout tendre" ne mettait pas en valeur cet ouvrage, car à mon avis trop édulcorée. Les éditeurs n'étaient pas de cet avis... Bon... c'est leur collection, je n'ai lu qu'un livre ... Je me suis dit: "Kik tu te tais, et tu vas chercher un autre livre de la collection !". Et voilà que Cici Hérisson entre en piste.  Alors la collection Coeur vaillant est-elle trop mignonne et trop tendre pour moi ? 

Quatrième de couverture: 
Face au danger, on pense à soi, et c'est formidable de penser protéger aussi les autres ! C'est ce que fait Cici le petit hérisson lors de sa rencontre avec l'incroyable champignon rouge ... Il a pourtant très peur pour sa propre vie. En apprenant à calmer sa peur, il deviendra grand et fort, comme son papa Haobaba. 
Ce conte minuscule, tout mignon tout tendre, est né d'une relecture contemporaine d'un classique chinois vieux de deux mille ans. Décidément la Chine n'en finit pas de nous surprendre depuis la nuit des temps !
Tout ce que j'aime:
En top 1, les dessins de Wang Yi. J'aime les couleurs qui sont douces, sans être fades. Il y a beaucoup de poésie dans les pages de cet album. Coup de coeur, pour les feuilles avec lesquelles Cici recouvre le champignon.
Le personnage de Cici le hérisson est attachant. Il prend peur face à un champignon, c'est vrai que celui a plutôt une tête de monstre.
Avec sa moustache, le papa de Cici me fait craquer.
Il y a toujours à la fin de l'album une initiation au chinois, qui est très intéressante. Cet album est une véritable ouverture d'esprit. Nous sommes loin des albums commerciaux, qui veulent vendre une marque ou un film.

Tout ce qui me dérange: 
Sur la première double page, on voit Cici faire de la balançoire. Sur la deuxième double-page il sort apparemment d'hibernation. ??? . Bon ok...La première double page est magnifique, mais elle m'a perdu dès le début, je suis revenue en arrière, j'ai relu. J'ai compris, qu'il fallait comme une généralité et pas comme le début réel de l'histoire. D'accord. Mais si on perd le lecteur, dès le départ... Ça commence mal.
Une parole du papa de Cici:
"Et puis ton petit coeur tendre et généreux te gardera de tous les dangers de la terre. Tu vivras encore longtemps et heureux auprès de moi. Ne pleure plus, mon brave garçon."
Donc il faut être brave, et courageux mais rester longtemps avec son papa ? Mouais... C'est dommage cette réplique... Zut!

En conclusion: 
Il y a plus de points positifs que de négatifs, voilà ce que je retiendrai. Cet album est joli, l'histoire est douce. Pour répondre aux éditeurs, la collection Coeur vaillant est tOut de même trop tendre et trop mignonne pour moi. Je suivrai de près vos publications dans les autres collections, ainsi que le travail de Yi Wang, que j'apprécie énormément. A bientôt !

Toujours aux éditions HongFei et du même illustrateur, j'avais adoré le livre Petit poisson veut voler.
A découvrir sans attendre: ICI.
Site de l'illustrateur: PAR LÀ

Aucun commentaire:

Publier un commentaire